La calvitie se définie par la perte de cheveux et qu’elle soit totale ou partielle, elle est devenu un problème très courant qui concerne les hommes et les femmes. C’est ce qui a poussé la médecine et ses techniques à développer la greffe de cheveux qui a fait d’énormes progrès et qui permet actuellement une intervention facile, indolore et sans anesthésie générale.

Les techniques de la greffe de cheveux

Actuellement, il existe deux techniques utilisées pour la greffe de cheveux:

  • La bandelette : elle consiste à prélever une bandelette de 12 cm de longueur sur 1 à 2 cm de largeur. Elle est ensuite coupée en plusieurs bulbes et réimplantée au niveau des zones vides. Cette technique d’implantation est la technique la plus courante et concerne généralement les hommes et les femmes puisqu’elle est adaptée pour soigner même les plus grands défauts. Elle ne dépasse pas 3 heures de durée pour un résultat final qui se voit 8 mois après l’intervention.
  • La FUE : elle consiste à prélever des bulbes dont le diamètre ne dépasse pas 1 mm et qui seront réimplantés au niveau des zones vides. Elle vise donc à couvrir de plus petites surfaces, mais exige que la zone de prélèvement soit rasée complètement pour une cicatrice plus discrète au résultat final. De ce fait, elle n’est pas très courante chez les femmes qui préfèrent la première technique. Cette intervention peut durer jusqu’à 10 heures pour des résultats post-opératoires moins douloureux et moins compliqués.

Réussir une greffe de cheveux sans complications et surprises

Avant de procéder à la greffe de cheveux, le patient doit tout savoir a propos de son intervention et son résultat. Il doit donc se renseigner et demander à son dermatologue de lui expliquer tous les détails concernant la greffe :

  • Essayer de voir des photos de quelques cas qui ressemblent au vôtre.
  • Se renseigner sur les détails du résultat et de l’état final de la zone vide.
  • Essayer d’avoir l’avis d’autres médecins.
  • Créer une bonne relation de confiance et de transparence avec le dermatologue. Avec un bon suivi, le résultat sera satisfaisant.

Enfin, n’oublions pas que cette greffe est une intervention chirurgicale. Donc si vous avez peur ou que vous doutez de votre dermatologue, vous pouvez tout de même exiger la présence d’un chirurgien spécialisé en greffes ou en chirurgie plastique. Mais en général, cet acte est plus ou moins facile et basique, et peut être pratiqué aisément par un médecin expérimenté.

Les autres articles de marine :