Lorsque l’on bénéficie pour la première fois de son permis de conduire, il est impératif de choisir la meilleure offre d’assurance auto. Néanmoins, il est souvent remarquable que les tarifs des assurances auto sont en nette croissance sur le marché. D’où l’intérêt de savoir comment bien choisir une assurance auto pour jeune conducteur.

Considérer le niveau de surprime de risque

De toute évidence, un jeune conducteur n’est pas à l’abri d’un éventuel accident. En effet, son manque d’expérience au volant peut lui porter préjudice dans le choix d’une assurance auto. Raison pour laquelle l’utilisation d’un comparateur assurance auto jeune conducteur peut être très utile.

La plupart des assurances n’ont pas d’autres choix que de mettre en place une surprime de risque. Il s’agit d’un coût en plus tenant compte du facteur risque encouru par les jeunes conducteurs. Partant du fait qu’ils sont plus exposés à d’éventuelles collisions, les assureurs tiennent compte de ce fait dans la définition du tarif.

Par conséquent, pour mieux choisir son assurance auto jeune conducteur, il est primordial de prendre en compte le niveau de la surprime de risque dans le contrat d’assurance. Cela permet déjà de sélectionner les assureurs les plus abordables sur ce volet.

Vérifier la clause d’accompagnement de la conduite

Dans l’élaboration du contrat d’assurance auto jeune conducteur, il existe une clause spécifique à considérer, en l’occurrence la conduite accompagnée. Encore désignée sous le terme d’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), cette clause permet de bénéficier de bon nombre d’avantages. Il y a notamment :

  • la meilleure maîtrise au volant,
  • une expérience de conduite avant d’obtenir son permis,
  • des réductions sur les tarifs des assureurs.

Le dernier point permet donc de pouvoir distinguer les contrats d’assurance auto jeune conducteur. Il est avéré que les réductions peuvent atteindre jusqu’à 30 % du tarif initial avec la clause de conduite accompagnée. En plus de cela, l’indice de la surprime de risque est généralement réduit de moitié pour ceux ayant opté pour l’AAC. Dès lors, il faut vérifier attentivement ce qu’il advient de ce point spécifique dans le contrat d’assurance auto jeune conducteur.

Tenir compte du type de voiture et de son utilisation

Il est essentiel de ne pas oublier que le type de la voiture intervient dans la définition de l’assurance auto jeune conducteur. Ainsi, pour trouver la meilleure offre possible, il est recommandé de choisir celle qui donne le plus d’avantages à la voiture utilisée de coutume. Ainsi, pour une voiture d’occasion, une assurance au tiers pourrait faire l’affaire. Par contre, une telle option n’est pas valable pour des voitures avec des moteurs plus performants. Par exemple, les moteurs diesel ne seraient véritablement pas bénéfiques avec une assurance au tiers.

D’un autre côté, l’utilisation attribuée à la voiture est également un critère à prendre en compte dans le choix d’une assurance jeune conducteur. Cela dans la mesure où une voiture utilisée chaque jour ne sera pas logée à la même enseigne qu’une autre employée par occasion. Dans le second cas, il est par exemple pratique d’opter pour une assurance au kilomètre. Partant du fait que la voiture effectuera un nombre déterminé de kilomètres, le conducteur novice aura plus à gagner en optant pour une telle assurance auto.

En définitive, vous savez désormais comment bien choisir une assurance auto pour jeune conducteur.